Personnages protestants qui ont marqué le Dauphiné – ÉPISODE 17

SAGA : « Personnages protestants qui ont marqué le Dauphiné » !

Tous les 1er et 15 de chaque mois, découvrez un épisode !

Épisode 17

COOK Charles-Frédéric (1787-1858)

Charles-Frédéric naît à Londres le 31 mai 1787. Il est le fils d’un carrossier travaillant pour la maison royale britannique. À ce titre, il reçoit une éducation classique.

Converti très jeune par sa soeur aînée, il commence à prêcher et il est rapidement reconnu comme un excellent prédicateur.

Il commence son ministère en Angleterre, puis il est envoyé en France en 1818 à l’instigation du principal organisateur des missions méthodistes, l’évêque Thomas COKE.

Charles-Frédéric commence son travail missionnaire à Caen en Normandie, en s’associant à la communauté protestante existante. Le pasteur de Caen, André MARTIN-ROLLIN (1786-1868), l’accompagne dans une vaste tournée dans le sud de la France, où il rencontre les pasteurs BONIFAS, CHABRAND, GACHON, LISSIGNOL, LOURDE-LAPLACE et MARZIALS1 qui l’encouragent dans son ministère.

Il est consacré pasteur à Londres en 1820. Il opère ensuite dans la région de Nîmes, notamment à Caveirac, entre 1812 et 1823 comme suffragant du pasteur Louis VALANTIN âgé de 80 ans. Il crée alors des « classes » de type wesleyen à Sommières, à Marsillargues et à Congénies, toujours sans esprit de séparatisme. Puis le comité des missions de la conférence méthodiste anglaise l’envoie en Palestine en voyage d’exploration en 1823.

À son retour en 1825, il s’implante dans le village de Congénies (Gard), d’où il développe et élargit considérablement son activité missionnaire mais où il rencontre certaines oppositions de la part de pasteurs Réformés.

En 1828, avec l’accord des autorités méthodistes londoniennes, il s’installe à Niort à l’appel du consistoire protestant local, puis à Paris en 1829, d’où il supervise des activités missionnaires méthodistes dans plusieurs régions : Cévennes, Drôme, Suisse romande.

Dans la Drôme, à la suite de ce mouvement de Réveil, naissent deux Églises Méthodistes, chacune avec un temple, appelée « chapelle méthodiste » : Bourdeaux et Dieulefit. Ces deux communautés rejoindront l’Église Réformée de France en 1938.

Créée en 1969 l’Église Évangélique Méthodiste de Montélimar, membre de la Fédération Protestante de France, est aujourd’hui la seule du Dauphiné.

Charles-Frédéric poursuit ces activités depuis Nîmes de 1836 à 1841, date à laquelle il élit domicile à Lausanne où il entend combattre l’influence de DARBY2, qu’il juge néfaste.

Découvrez la suite dans le fichier pdf…

Gilbert JOSS, Secrétaire Général du Musée

Notes :

1 MARZIALS Théophile Antoine, né à Cailar (Gard) le 07 octobre 1809, mort à Barnave (Drôme) le 14 juillet 1890.

2 DARBY John Nelson (1800-1882) est un prédicateur évangélique britannique du mouvement des Assemblées de Frères et le fondateur du mouvement des frères « étroits », ainsi qu’un traducteur en plusieurs langues de la Bible.